Evaluation de la composition corporelle et de la bio-impédancemétrie

Par le Dr Davide Cacciola

La rédaction d'un programme de formation n'est certainement pas facile si vous pensez au fait que chaque personne est unique et différente des autres.

En réalité, chacun réagit différemment à l'exercice physique car de nombreux facteurs peuvent influer sur l'aptitude et la réaction aux stimuli de l'entraînement, allant de la réponse subjective à l'entraînement, aux habiletés de récupération, au mode de vie.

À la lumière de ces considérations, chaque programme de formation devrait inclure une évaluation initiale de la composition corporelle, de manière à fournir des informations détaillées sur le niveau de condition physique et l'état nutritionnel de la personne à former.

Dans le cas d'une perte de poids, si nous considérons le corps comme un modèle simplifié composé de masse maigre et de masse grasse, il est bon de s'assurer que la perte de poids se produit dans la partie grasse de notre corps et non dans la partie maigre. Cet exemple simple nous permet de comprendre l’importance de l’analyse de la composition corporelle.

À cet effet, la bioimpédanceométrie (BIA) est sans aucun doute l’une des méthodes les plus fiables et certainement la moins invasive pour évaluer la composition corporelle, car elle repose sur un modèle à "trois compartiments".

Le modèle à trois compartiments auquel il fait référence est composé de:

  • Masse grasse;
  • Masse cellulaire;
  • Masse extracellulaire.

La BIA est basée sur le principe que les tissus biologiques se comportent comme des conducteurs, des semi-conducteurs ou des isolants. Les solutions électrolytiques intra et extracellulaires de tissus maigres sont d'excellents conducteurs, tandis que les os et la graisse sont isolants et ne sont pas parcourus par des courants.

Le corps réagit comme un circuit électrique chaque fois qu'il est traversé par des courants électriques. Lorsqu'un courant est infusé dans le corps, il le traverse plus facilement s'il contient de nombreux fluides corporels, tandis que lorsqu'il rencontre la masse cellulaire, il rencontre plus de résistance. Les cellules fonctionnent également comme des condensateurs pour lesquels elles produisent une capacité. De cette façon, un courant basse fréquence appliqué à un tissu passe principalement par les fluides extracellulaires car, aux basses fréquences, l'impédance des membranes cellulaires est très élevée (les mesures à basse fréquence fournissent donc des informations sur l'eau extracellulaire). Avec des fréquences plus élevées, le courant circule dans tous les fluides extracellulaires et intracellulaires (les fréquences plus élevées fournissent des informations sur l'eau intracellulaire).

Comme prévu, le tissu adipeux est un mauvais conducteur, il en résulte que l'impédance du corps dépend presque entièrement de la masse maigre.

Le protocole d'exécution du test prévoit que le sujet est couché sur le dos. À ce stade, le technicien placera quatre électrodes, deux sur la main et deux sur le pied, et, en activant la machine, mesurera la résistance et la réactance de son corps.

La résistance (Rz) représente la capacité de toutes les structures biologiques à s'opposer au passage du courant électrique.

Les tissus sans gras, bons conducteurs, représentent un moyen de faible résistance, donc idéal pour le passage du courant. Les tissus adipeux, mauvais conducteurs, représentent plutôt une voie électrique très résistante.

On peut en déduire qu’un sujet très gras, avec peu d’eau totale, représente un corps très résistant par rapport à une personne musclée et maigre.

La réactance (Xc), également appelée résistance de capacité, est la force qui s'oppose au passage d'un courant électrique en raison d'une capacité, à savoir un condensateur. Par définition, le condenseur est constitué de deux ou plusieurs plaques conductrices séparées par une couche de matériau non conducteur ou isolant servant à stocker des charges électriques. Dans le corps humain, la masse cellulaire se comporte comme un condensateur constitué d'une membrane en matériau lipidique non conducteur intercalée entre deux couches de molécules de protéines conductrices. Biologiquement, la membrane cellulaire agit comme une barrière sélective perméable qui sépare les fluides extracellulaire et intracellulaire, protège la partie interne de la cellule tout en permettant le passage de certaines substances vers lesquelles elle se comporte comme un matériau perméable. Maintient la pression osmotique et favorise l'établissement d'un gradient de concentration ionique entre les compartiments intra et extracellulaire. La réactance est donc une mesure indirecte des membranes cellulaires intactes et est représentative de la masse cellulaire. Par conséquent, la détermination de la réactance est fondamentale pour la détermination des tissus exempts de graisse.

Au moyen d'un logiciel fourni, à partir de ces deux valeurs, nous obtenons des paramètres importants que je décrirai ci-dessous:

Angle de phase (PA) : exprime la relation entre la résistance et la résistance, dans le corps humain, exprime les proportions intra et extracellulaires. L’angle de phase a montré une forte valeur pronostique dans diverses maladies chroniques.

Eau corporelle (TBW) et hydratation: Il s’agit de la plus grande partie du corps humain. Si le sujet est bien hydraté, tous les autres paramètres sont corrects. En plus de déterminer la quantité d’eau présente dans notre corps, le BIA détermine sa distribution à l’intérieur et à l’extérieur des cellules: une bonne hydratation permet une distribution allant de 38 à 45% dans les espaces extracellulaires et de 55 à 62%. dans l'espace intracellulaire.

Masse maigre (FFM): C'est le résultat de la somme de la masse cellulaire (BCM) - le compartiment contenant les cellules à l'intérieur, riche en potassium, qui échange l'oxygène, qui oxyde le glucose - avec la masse extracellulaire (ECM) ), la partie qui comprend les tissus extracellulaires, puis le plasma, les fluides interstitiels (l’eau extracellulaire), l’eau transcellulaire (liquide céphalo-rachidien, fluides articulaires), les tendons, le derme, le collagène, l’élastine et le squelette.

Masse grasse (FM): Exprime toutes les graisses corporelles, des graisses essentielles aux tissus adipeux.

Échange de sodium et de potassium (Na / K): une valeur très importante pour vérifier le fonctionnement des cellules.

Métabolisme basal (BMR): signifie la quantité minimale d'énergie (chaleur) essentielle à l'exécution des fonctions vitales, telles que la circulation sanguine, la respiration, l'activité métabolique, la thermorégulation. À partir de cette valeur, nous pouvons obtenir, par des équations, le métabolisme total. En conséquence, des programmes d’entraînement et de nutrition bien plus précis et ciblés peuvent être développés.

Applications de bio-impédancemétrie à des fins de formation

En bref, la bioimpédanceométrie permet:

  • montrer que l'entraînement et la nutrition entraînent réellement une perte de graisse et non d'autres tissus plus importants;
  • évaluer la quantité de graisse dans le corps avant de commencer un programme de perte de poids;
  • calculer le métabolisme de base, les pourcentages de masse musculaire et de graisse, afin d'adapter l'entraînement et la nutrition;
  • exclure ou évaluer l'étendue de tout statut de rétention d'eau;
  • vérifier si l'eau totale en valeur absolue et dans les compartiments intra et extracellulaire reste stable, indiquant un bilan hydrique important.

Surtout, la bio-impédancemétrie permet de montrer qu’il n’est pas vrai qu’en s’entraînant plus que nécessaire, on obtienne plus de résultats, que la tendance pondérale n’est pas constante et que l’eau quotidienne peut beaucoup varier (un entraînement en résistance apporte par exemple des changements importants). transpiration importante), cette perte de poids n’est pas synonyme de perte de graisse (surtout lorsqu’elle se produit rapidement), et qu’après un régime non contrôlé, la masse d’eau et de protéines varie, c'est-à-dire la masse cellulaire.

Par conséquent, tout entraîneur personnel ne devrait pas prescrire de programmes d'entraînement ni de suggestions d'aliments sans connaître la composition corporelle de son élève.

Recommandé

Ginseng
2019
Toux sèche
2019
Grossesse hystérique
2019